Découverte à la Gamers Assembly : Dragonium

La Gamers Assembly 2018 s’est terminée il y a deux jours (à mon grand regret). L’effervescence passée, je reviens sur les stands qui m’ont le plus marqué.

L’un d’entre eux était le stand représenté par l’association Zyzomis, originaire du Sud-Vienne. Son président, Ludovic Ressegand-Valade, m’a fait découvrir leur jeu, Dragonium.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas ce jeu, il s’agit d’un RPG en 2D sur navigateur. Disponible depuis fin septembre 2012, il est entièrement gratuit et propose un contenu plus que complet. Mais avant de rentrer dans le détail, sachez que sa plus grande particularité est qu’il est accessible aux personnes non-voyantes.

Oui, vous avez bien vu, l’interface graphique permet aux personnes aveugles et voyantes de jouer ensemble sans handicap !

La volonté de rendre le jeu accessible aux personnes non voyantes est née quelques mois avant le lancement du jeu. En effet, c’est lors d’une activité organisée par l’association « Les yeux grands fermés » au Parc du Futuroscope que l’idée a émergé. Il s’agissait d’un parcours dans l’obscurité la plus totale, guidé par une personne aveugle. À la suite de la discussion auprès de l’accompagnateur du parcours, le jeu a fait l’objet d’améliorations. De fil en aiguille, suivant les retours des premiers joueurs non-voyants, le jeu a considérablement évolué vers une meilleure ergonomie (infobulles, puissance des montres indiquée par des séries de signes « + » plutôt que la couleur, etc…).

Si les joueurs voyants peuvent voir toute la carte d’une traite, les non-voyants, eux, ne peuvent percevoir que les neuf cases adjacentes à leur position. Ils peuvent toutefois, établir des points de repères personnalisés (jalons) et se déplacer facilement d’un bout à l’autre de la carte. Pour une vision d’ensemble de cette dernière, ils peuvent demander à recevoir chez eux, une cartographie intégrale en braille.

L’ouvrage est gratuit et sans frais de port. Si la personne arrête de jouer, elle a la possibilité de renvoyer la cartographie gratuitement. Une étiquette-adresse et une vignette « cécogramme » sont fournies avec l’atlas.

Présentation du jeu

Dans l’univers de Dragonium, deux héritiers se disputent la conquête du territoire et des villes. Après avoir choisi une classe au début du jeu, vous devrez par la suite choisir un camp afin d’assoir sa domination.

Comme tout bon RPG, vous devez tuer des monstres pour monter en niveau, répartir vos points de caractéristiques et vous équiper comme il se doit, réaliser des quêtes et j’en passe…

Vous pouvez aussi capturer des familiers ou acheter des familiers et faire de l’élevage (reproduction).

Le jeu propose un mode JvJ consistant à assiéger les forteresses de guilde de la faction adverse. Dans le même style, vous pouvez également tuer les gardes des villes adverses afin de profiter de prix plus avantageux dans les échoppes.

Vous l’aurez compris, le jeu regorge de fonctionnalités à découvrir. Vous avez même la possibilité d’écrire des livres et toucher un pourcentage en pièces d’or sur chaque vente. Ecrivains, à vos plumes !

Le jeu dispose également d’un forum ouvert à toutes suggestions d’améliorations.

Quant au didactiel, il introduit parfaitement les bases du jeu sans pour autant perdre le joueur en cours de route.

Dragonium est totalement gratuit et sans publicités. Toutefois, vous pouvez effectuer des dons afin de profiter d’avantages en jeu. A noter, que les avantages apportent une aide aux joueurs sans pour autant les avantager drastiquement. Le financement du jeu se base donc sur un modèle plus vertueux, basé sur le don volontaire, sans passer par la case « Pay-To-Win ».

Pour débuter l’aventure : c’est par ici : https://www.dragonium.net/

Et pour suivre l’actualité du jeu :

Facebook : http://facebook.com/Dragonium

Twitter : http://twitter.com/Dragonium_RPG

Le mot de la fin

Il y a encore quelques années, l’accessibilité aux jeux vidéo pour les personnes ayant une déficience visuelle était limité. Aujourd’hui, une nouvelle étape a été franchie.

Ayant anciennement travaillé dans la branche de la santé et en tant qu’amateur de RPG, j’ai été agréablement surpris de l’existence d’un tel projet. Depuis quelques années, je suis passé dans la branche du développement informatique et pour être honnête, je pense que Dragonium est un projet fantastique.

Les idéaux des créateurs se retrouvent dans leur jeu : mixité culturelle et sociale, partage, entraide et convivialité pour un monde toujours plus ouvert vers autrui et surtout sans discriminations.

On ne peut donc que souhaiter que l’aventure Dragonium durera encore longtemps et bien plus encore !

Brumen

Salut tout le monde ! Je m’appelle Simon mais tout le monde me surnomme Brumen. Adepte des jeux vidéos depuis petit, j’ai reçu ma première Gameboy Pocket avec le jeu Astérix à l’âge de 6 ans. Ce qui m’en fait 25 actuellement… le coup de vieux ! Avec le temps, j’ai pu jouer à de nombreux jeux, tous aussi différents les uns que les autres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?